Les spécialités bavaroises.

On dit que c’est Charlemagne qui créa la Bavière.

En 1180 l’empereur Frédérique Barberousse en fait cadeau à un valeureux chevalier, un Wittelsbach et il paraîtrait que depuis ce temps la famille s’appliqua à affiner la cuisine régionale…

Qu’est-ce que ça devait être !? Car mon palais français la trouve encore assez rustique et en voit guère les raffinements, mais je vais vous en donner quelques exemples, ceux que j’ai goûtés, au moins une fois, rarement plus.

Les restaurants bavarois disparaissent au profit de cuisines italiennes, asiatiques, sud-américaines, même australiennes et tous les fast-foods possibles.

Mais dans un pays oú la qualité de la cuisine nationale n'est pas exeptionnelle, les autres ne se donnent pas trop de mal pour être beaucoup mieux.

Quant aux restaurants français, ils sont assez peu nombreux et toujours trop chers pour ce qu’ils offrent, du pur snobisme !

La choucroute n’est pas plus le plat national ici que l’est chez nous le bifteck frites. Frites en allemand se dit « pommes » prononcez : pommèsses !

Nous on dirait plutôt pommes fritz :_)    Et on la trouve en accompagnement aussi souvent ou aussi rarement que les haricots verts ou les petits pois chez nous.

Les Allemands sont toujours époustouflés devant notre choucroute alsacienne.

La choucroute comme on se l’imagine est alsacienne et non bavaroise.

On retrouve la plupart de ces plats avec des variantes et des noms un peu différents, en Autriche, en Bohême et dans le Tyrol.

Je vais commencer par le plus emblématique : Le bretzel ou brezel, qui viendrait du mot latin bracellus ou braciccum qui veut dire petit bras.

Il est sensé représenter un moine ou un enfant en prière.

_brezeln

Il avait un rôle important dans les couvents au moment des jeûnes.

C’est en 743 au concile de Leptinä qu’on entend parler pour la première fois officiellement du bretzel.

Une légende raconte qu’un seigneur voulu donner une seconde chance à un bon boulanger qui avait été condamné à mort pour avoir commis quelque méfait, et lui dit : « Si tu m’inventes un pain où le soleil puisse briller trois fois tu auras la vie sauve » et devant cette question de vie ou de mort le boulanger créa le Bretzel.

Et qui dit que les Allemands n’ont pas d’imagination ? Moi et je continue à le dire ! C'est  un motif et élément de décoration très prisé, pratique à suspendre !

Le bretzel a environ 15 cm de diamètre, mais on en trouve des XXL dans les « Biergartens » Biergarten ? Kesako ? Je vous le dirai plus tard.

Le bretzel accompagne la bière, les saucisses, ou se mange comme ça en cas de petite faim.

 

Maintenant à la soupe :250px_Leberknoedel2_28RobertK_29

Il y en a quelques unes, celle que je connais, c’est la Leberknödelsuppe : soupe de Knödel de foie, en général faite avec du foie de bœuf. Qu’est-ce qu’une Knödel ? C’est du pain rassis émietté et ramolli avec quelques épices malaxés et ici avec du foie. D’autres fois sans foie ! Avec des œufs et du lait et cuites dans du bouillon ou frites de cette façon elles se conservent mieux et on en trouve chez le boucher.

soupe

Encore une légende qui raconte qu’au 13° siècle une ménagère, probablement de moins de cinquante ans, femme du maire de la ville occupée par le roi Ottokar, confectionna ces boules avec son pain rassis et les projeta contre les soldats qui ainsi canardés      s’enfuyèrent.!

Non je n’ai pas lu cela dans Tintin !

Notre Jeanne d'Arc nationale défendait la France avec des armes viriles, mais il y eût des héroines qui employaient les moyens du bord: Knödels ou en versant leur marmites d'huile bouillante sur les assaillaants, comme à Genève.

Plus près de nous, en 1967, un certain Helmut Winter fit parler de lui en canardant avec des Knödels des avions qui avaient l’habitude de survoler sa propriété, ceux-ci changèrent leur trajectoire. Aujourd’hui il aurait moins de chance contre les A380 .

kn_del

Aujourdhui la DCA Knödel a repris  du service , contre les  avions de chasse à la périphérie de Munich et  fait les gros titres  de la presse bavaroise:

kn_d_editedCkn_d6_edited

 

 

On les met  vraiment à toutes les sauces: dans la soupe, avec des viandes et avec des compotes.

Il y a quelques années on a eu une pluie de grêlons gros comme des Knödels !

C’est une façon d’accommoder les restes de pain.

Chez nous ce sont les recettes de pain perdu ou de panade, moins eficaces  comme armes  de destruction massive mais nettement meilleures à mon avis.

2305Il y a les Knödels de pommes de terre encore plus bourratives et dégueulasses, elles sont luisantes et collantes. Elles ont à peu près la taille d’une balle de tennis. N'importe quelle purée Maggi est meilleure mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!

On va clore ici, le chapitre des knödels.

Moi, je suis rassasiée pour ce soir. 796px_Knoedeltopf

J’espère que vous aurez digéré d’ici que je vous présente d’autres spécialités tout aussi croustillantes.

On passera  alors aux plats de résistance, je ne sais pas  qui résistera plus, vous ou les plats?

Bien qu'on vient de  voir que les Knödels sont   des plats de résistance surtout devant les nuisances  terrestres comme aériennes!